05 décembre 2013

Free Mobile entre dans la 4G

Free Mobile
Une fois de plus, Free Mobile vient jeter le trouble sur le marché des télécommunications mobiles. En choisissant d'annoncer son arrivée sur le marché de la 4G avec une offre ... au même tarif que pour la 3G, à seulement quelques semaines de Noël, Free Mobile va jeter le trouble parmi les futurs clients de la 4G. D'autant plus que, comme l'a souligné Orange sur un ton moqueur, Free Mobile n'a pratiquement pas de réseau 4G. Le nombre d'antennes 4G déployées par Free Mobile à l'heure actuelle avoisine les 700 antennes. Alors que Bouygues Telecoms, l'opérateur le plus avancé dans son déploiement, en annonce plus de 5000. Attention à la communication des opérateurs : Free Mobile annonce 1000 communes couvertes, Orange 866 villes. Petit précis de vocabulaire, une ville est une commune de plus de 2000 habitants. Free Mobile décompte donc aussi les communes de moins de 2000 habitants alors que les autres opérateurs ne les décomptent pas. Il est donc évident que tout le monde n'aura pas accès à la 4G de Free Mobile. Autre bémol au niveau de la couverture de Free Mobile, sous la forme d'une déclaration d'un concurrent au Monde : « C'est un vaste coup de bluff. Ils ne disposent que de 700 antennes pour toute la France, or c'est ce qu'il faut pour couvrir Paris ! » Au delà de la polémique et pour vous rendre compte de la disponibilité ou non, rendez-vous sur le site de Free Mobile qui met à disposition une mise à jour de sa carte qui permet de voir les lieux où la 4G est disponible (cf. http://mobile.free.fr/couverture/).

Lorsqu'on s'aperçoit que le coût d'un an de téléphonie en 4G sans mobile est de 239,88€ chez Free Mobile (pour 20 Go de data mensuel) alors qu'il est de 329,89€ chez Bouygues Telecoms (pour 3Go de data mensuel), offre la plus compétitive de la 4G. Dans ces conditions qui va s'engager maintenant dans un abonnement de 2 ans ? Sauf à vouloir absolument (se) faire plaisir pour Noël ! Dans ce contexte, on peut considérer que l'offre de Free Mobile est surtout destinée à semer le doute dans l'esprit des futurs clients et geler leurs décisions au niveau du passage à la 4G.

Au delà de l'aspect tarifaire, il y a l'aspect consommation de data. Certes le forfait mensuel de 20 Go proposé par Free Mobile, c'est du XXL, sauf pour les adeptes de la consommation vidéo en ligne. En revanche le forfait 3Go, standard proposé habituellement par les opérateurs est trop court (on l'atteint en téléchargeant 5 applications mobiles de 600Ko chacune, là aussi des standards moyens du consommateur français). D'où attention à la réduction de débit au delà du forfait.

Au niveau du réseau de Free Mobile, ce dernier est toujours en train de construire son réseau 3G : avec l'aide de Bouygues Telecoms qui le conseille dans cette tâche ardue consistant à implanter ses antennes téléphoniques (cf. l'article de L'Expansion sur l'intervention de Bouygues Telecoms comme conseil de Free Mobile) . L'UFC-Que Choisir soulignait par ailleurs il y a quelques semaines que le débit de Free Mobile sur la 3G était le plus faible de tous les opérateurs sur la région parisienne. Donc là aussi il faut être prudent.

Côté opérateur, Free Mobile coupe l'herbe sous les pieds de tout le monde. Les opérateurs comptaient prendre de l'avance sur la 4G afin de pouvoir proposer des offres plus chères et reconstituer ainsi leurs marges. Orange, devrait même augmenter ses tarifs en février, l'offre actuelle est une offre promotionnelle pour la période de lancement. L'annonce de Free Mobile a secoué le secteur, et une baisse générale de la valeur des actions a été enregistrée le 3 décembre, jour de l'annonce de Xavier Niel. Sauf pour Iliad en hausse de +0,81%.

Je vais laisser la conclusion aux Ministres Montebourg et Pellerin « Le maintien par les opérateurs d'un niveau d'investissement ambitieux est la condition indispensable au déploiement d'un réseau très haut débit de qualité ainsi qu'à la vitalité des fournisseurs d'équipements de télécommunication. [...] Une stratégie low-cost conduit nécessairement à un sous investissement dans les infrastructures, à une dégradation du service rendu et à des destructions d'emplois ».

[EDIT 07/12/2013] Le 1er et seul concurrent de Free Mobile à avoir réagit est pour l'instant B&You, la marque low-cost du groupe Bouygues. De manière très laconique via un simple tweet, sans aucune précision, ni aucun délai; façon je lance le teasing.



En laissant planer le doute et en entretenant le suspense.


En répondant la même antienne à l'envie, même quand c'est à coté de la plaque ....
O_o !
Comme quoi parfois, vaut mieux se taire, plutôt que de répondre à tout prix pour occuper le terrain :-)



0 réactions:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires déposés sur le site sont modérés à priori. Il se peut donc que vous deviez attendre avant de voir apparaître votre commentaire.

 

Agenda

     Connexion Mobile - Infos Éditeur


Copyright © 2007 - 2016 - Tous droits réservés
Logo Connexion Mobile


Contacter l'Éditeur de ce site


A propos

Connexion Mobile Copyright © 2007-2015 This Blog is Designed by Ipietoon