22 août 2014

Les prévisions d' Ericsson en matière de télécoms mobiles

Ericsson - 2019 Forecast
Bien qu'Ericsson ait vendu sa participation dans la joint-venture Sony-Ericsson (joint-venture qui développait et créait des terminaux mobiles) à Sony, Ericsson n'en reste pas moins un leader sur le marché des télécommunications mobiles. Ericsson reste en effet le premier fabricant mondial d'équipements pour réseaux mobiles. A ce titre, Ericsson a quelque légitimité à s'exprimer sur le devenir du marché des télécommunications mobiles.






Très régulièrement, la société suédoise leader dans le domaine des équipements télécoms, partage sa vision sur l'avenir dans son domaine professionnel : le marché des télécommunications mondiales. Voici la dernière mouture de ses prévisions, qui nous propulse jusqu'en 2019.

Le nombre total de lignes mobiles dans le monde
C'est ainsi qu'Ericsson anticipe une croissance du marché des lignes de téléphonie mobile à 9,2 milliards à l'horizon 2019. Parmi lesquels, 5.6 milliards concerneront des smartphones; soit un triplement du nombre de smartphones d'ici à 2019 (5 ans). Les smartphones en 2019 représenteront 60% du nombre total d'abonnements mobiles actifs (contre une part actuelle comprise entre 25% et 30%). En 2013, parmi les abonnements mobiles, 2 milliards sont en haut-débit. Ils seront x4 plus en 2019; soit 8 milliards d'abonnements. Quant au marché des abonnements mobiles pour PC portables et tablettes, il restera confidentiel en 2019, et relativement stable par rapport à 2013.
Ericsson - 2019 Forecast
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Les technologies des lignes mobiles
Au niveau des technologies utilisées, en 2019, le haut-débit (3G/4G) couvrira 65% de la population mondiale. Cependant aujourd'hui comme en 2019, la plus grande part des abonnements mobiles seront affectés à des technologies GSM/EDGE. Même si on remarque sur la période un abandon progressif des technologies GSM/EDGE pour des technologies haut-débit (3G/4G : WCDMA-LTE) dans les pays développés. Pour les pays émergents, la souscription à un abonnement se porte avant tout vers une formule low-cost de technologie traditionnelle GSM/EDGE.
Ericsson - 2019 Forecast
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Les technologies des terminaux mobiles
A ce jour, la majorité des souscriptions d'abonnements mobiles se fait sur des formules comprenant des téléphones mobiles de base. Ce type d'équipement mobile va tendre à baisser progressivement dans le temps pour passer de 4,5 milliards de téléphones basiques en 2013 à 3 milliards en 2019. La raison est qu'une grande part de la croissance s'effectue sur le segment low-cost de l'offre mobile. Parallèlement la part des smartphones passera de 1,9 milliard de terminaux en 2013 à 5,6 milliards en 2019. Une des raisons de cette progression du nombre de smartphones est une mutation des clientèles du Moyen-Orient et d'Afrique vers des smartphones. Cette mutation vers les smartphones est notamment due à la naissance d'un segment low-cost des smartphones vers lequel se ruent ces clientèles. Le retournement téléphones basiques/smartphones aura lieu, selon Ericsson en 2016. Première année qui verra le nombre de lignes mobiles dotées de smartphones passer devant le nombre de lignes mobiles dotées de téléphones basiques.
Ericsson - 2019 Forecast
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

L'évolution des différentes régions du monde
Même si toutes les régions géographiques du monde progressent entre 2013 et 2019, il y a de fortes disparités dans le monde. Dans les régions mâtures telles que l'Amérique du Nord ou l'Europe de l'Ouest, la croissance est limitée à un accroissement du nombre de lignes par personne (par adjonction d'un abonnement pour un tablette par exemple).
Ericsson - 2019 Forecast
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

L'évolution des différentes technologies dans les régions du monde
La progression vers des technologies plus rapides va s'effectuer selon un glissement de la technologie la plus répandue vers la technologie supérieure. A une exception près, l'Asie qui réussit un glissement plus important. Pour les marchés les plus avancés technologiquement (Amérique du Nord et Europe de l'Ouest), on va passer d'un marché essentiellement 3G en 2013 (~ à 70%) à un marché essentiellement 4G en 2019 (avec une avancée beaucoup plus importante pour l'Amérique du Nord par rapport à l'Europe). En cause la meilleure couverture 3G de l'Europe de l'Ouest par rapport à l'Amérique du Nord. Pour les marchés les moins avancés technologiquement (Amérique Latine, Moyen Orient/Afrique et Europe de l'Est), il va y avoir un glissement d'un marché essentiellement 2G en 2013 (~ à 70%) vers un marché essentiellement 3G en 2019 (~ à 80%).
Pour la zone Asie/Pacifique, il va y avoir un glissement d'un marché essentiellement 2G en 2013 (~ à 70%) vers un marché 3G/4G en 2019 (~ à 45% 3G et 40% 4G). Le décollage de la Chine dans le domaine des technologies 4G s'effectue de manière substantielle.
Ericsson - 2019 Forecast
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

L'évolution du trafic data dans le monde
La croissance du volume de données issues du trafic mobile va croitre à un rythme annuel de 45%. Ce qui amène à un décupler le trafic de data mobiles entre 2013 et 2019. Deux explications principales : l'accroissement du nombre de smartphones et une forte consommation de contenu vidéo.
L'accroissement du trafic de data issu de PC ou tablettes sera de 25% durant la période à celui des smartphones.
Il est sûr que ces chiffres globaux cachent d'énormes disparités dans le monde, en fonction des usages etc.
Ericsson - 2019 Forecast
Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Ericsson - 2019 Forecast
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Il est sûr que ces chiffres globaux cachent d'énormes disparités dans le monde, en fonction des usages etc. Mathématiquement, ce sont les pays ayant le moins de trafic de données mobile qui ont une croissance la plus importante durant la période 2013-2019. Trafic multiplié par 11 pour la zone Moyen-Orient/Afrique contre seulement x7 pour l'Amérique du Nord. En terme de données brutes, la zone Asie-Pacifique qui est déjà en 2013 la zone qui génère le plus les données mobiles dans le monde. En 2019, cette zone Asie-Pacifique représentera plus de la moitié du trafic mondial de données mobiles. L'effet de la Chine sur la zone se fait particulièrement ressentir.
En Europe de l'Ouest et en Amérique du Nord, une part importante du trafic mobile provient non de smartphone mais de PC portables, de tablettes ou d'équipements de routage. En Europe de l'Ouest les opérateurs vont adopter une politique tarifaire qui va pousser à l'utilisation du réseau mobile plutôt que du réseau fixe. Aussi bien en Amérique du Nord qu'en Europe de l'Ouest, le trafic issus de PC portables ou de tablettes est plus important que celui issu de smartphones. Ce phénomène est notamment dû à un fort taux d'adoption de ces terminaux mobiles (portables et tablettes). Et en particulier des équipements de routage mobile.
Ericsson - 2019 Forecast
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Une cartographie des applications mobiles
La plus forte progression du trafic de données mobiles est celui provenant des applications de vidéo; une progression de 55% annuellement pour atteindre plus de 50% du trafic global de données mobiles en 2019.
L'accroissement du trafic de data issu d'applications de lecture de musique est en ligne avec l'augmentation globale du trafic mobile : +40% annuellement. Mais reste cependant marginal dans le volume global de données mobiles (< 10%).
Le trafic provenant de la navigation web se maintient à 10% du volume global de données mobiles sur la période.
Ericsson - 2019 Forecast
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

L'arrivée de nouveaux smartphones ou de nouveaux contenus peut notablement influencer sur le comportement des utilisateurs de téléphones mobiles, voire faire apparaître de nouveaux types de trafic. Le comportement des utilisateurs varie aussi en fonction de sa découverte de nouvelles applications et de leur appropriation. Auparavant le partage de photos ou de vidéos se faisait par MMS. Aujourd'hui ce type d'échange s'effectue plutôt par le biais de Facebook. Par ailleurs il est sûr que les utilisateurs qui souscrivent à des services payants de vidéo streaming ou de streaming audio vont être de très gros consommateurs de trafic mobile. Et vont consommer jusqu'à x10 le trafic d'un utilisateur moyen.
Ericsson - 2019 Forecast
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Les usages divergent également en fonction du type de terminal mobile. Si le streaming vidéo est la principale source de consommation de data mobiles au niveau du trafic global, c'est plutôt à cause des PC portables et des tablettes. Dans une moindre mesure des smartphones. Inversement pour les réseaux sociaux, principalement consultés par les utilisateurs de smartphones.
Ericsson - 2019 Forecast
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

En savoir plus ... :



0 réactions:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires déposés sur le site sont modérés à priori. Il se peut donc que vous deviez attendre avant de voir apparaître votre commentaire.

 

Agenda

     Connexion Mobile - Infos Éditeur


Copyright © 2007 - 2016 - Tous droits réservés
Logo Connexion Mobile


Contacter l'Éditeur de ce site


A propos

Connexion Mobile Copyright © 2007-2015 This Blog is Designed by Ipietoon